Présentation

Culture : origine

              Au Moyen-Age un "alleu" était une terre affranchie de la tutelle seigneuriale, c'est à dire exempte de toute redevance envers un seigneur. L'alleu, exception à la règle féodale qui affirmait : "nulle terre sans seigneur", était une terre libre.

"Bazouge" est une déformation du mot "basoche" qui désignait autrefois la corporation des clercs d'une cour de justice. Des gens de justice ou de loi habitant sur ou à proximité de terres libres pourraient être à l'origine du nom de la commune.

Cependant, "basoche" est une forme populaire de "basilica". Ce mot latin, vient du grec "basilikos" qui signifie maison royale. La liberté de culte fut accordée aux chrétiens en l'an 313. Ils construisirent alors, pour célébrer leur culte, des édifices identiques à ceux que les romains utilisaient depuis plusieurs siècles pour diverses activités publiques, notamment pour rendre la justice et faire du commerce : les basiliques. Plus tard, avec l'autorisation du pape, le nom de basilique sera donné à une église consacrée à une dévotion particulière.

On peut donc imaginer que des terres libres autour d'une église primitive sont à l'origine de la commune dont le nom a évolé au fil des siècles pour devenir, en 1777, La Bazouge des Alleux.

Après consultation de la population, les habitants s'appellent désormais les Alleuziens par décision du conseil municipal, en date du 21 janvier 2000.